Certification

SGQ (OVAM)

Les collecteurs, négociants ou agents en déchets dangereux doivent disposer d’un système actualisé et agréé de garantie de la qualité (SGQ) et s’y conformer. En effet, votre agrément peut être suspendu en cas de SGQ insuffisant. Le SGQ doit comprendre sept méthodes de travail spécifiques en plus de lister les responsabilités et répondre à certaines directives.

Feuille de route

1
Configurer le système d’enregistrement
Au cours de la phase préparatoire, toutes les informations et la documentation sont recueillies, par exemple les processus, les procédures, les parties prenantes, les objectifs, les ICP, ainsi que les réclamations en cours, les irrégularités, les mesures, etc. Pour cela, nous utilisons les différents modules VARIO pour mettre sur pied un système de garantie de la qualité.
2
Utilisation du système d’assurance
Nous vérifions si vous êtes déjà inscrit auprès de l’OVAM (la Société publique pour les déchets de la Région flamande). Les codes EURAL inutiles sont supprimés de votre agrément et les codes manquants y sont ajoutés. Nous vérifions aussi vos données d’inspection.
3
L’audit interne
Dans un troisième temps, un audit interne est effectué afin de déterminer dans quelle mesure votre entreprise est déjà conforme aux exigences SGQ. Il s’agit d’une préparation à l’audit de certification, au cours duquel nous déterminons, avec le gestionnaire de dossiers, à quelles lacunes il faut encore remédier.
4
L’audit de certification
L’étape finale comprend l’audit de certification lui-même. Il est effectué par un organisme d’audit indépendant et accrédité. Au cours de l’inspection, l’inspecteur vérifie si le système de garantie de la qualité respecte toutes les conditions, s’il est suffisant pour garantir que toutes les exigences légales sont respectées dans la pratique et s’il est mis en œuvre concrètement au sein de l’entreprise.

Le résultat?

  • Une gestion SGQ optimale en moins de temps et avec moins de papier